Zoom sur le design « organique »

Design moderne, design épuré ou design organique, en voilà des mots un peu fourre-tout du domaine de la décoration intérieure. On les entends souvent pourtant le concept vague (et à juste titre nous verrons). Mais que signifie « design organique » au juste ? Le design organique c’est juste la BASE de notre design actuel (entre autre) mais il nécessaire de se replacer dans le contexte. Alors retraçons le fil de l’histoire pour mieux saisir les tendances de la décoration actuelle.

Comprendre (rapidement) ce qu’est le design organique

Définition

Le design (ou architecture) organique apparait au tout début des années 50, il place au centre de ses préoccupation l’interaction entre l’humain, la nature et « l’objet », fussent-il mobilier ou immobilier. Cela constituera alors une véritable révolution en terme de conception.

Charles Jenks , historien de l’architecture évoque dans « Mouvements modernes en architecture » (1973) six traditions / mouvements architecturaux principaux qui sont: logique, idéaliste, conscient, intuitif, militant, extrémiste. Il positionne l’architecture organique dans le courant intuitif.

Un brin d’histoire et d’architecture moderne.

L’histoire du design organique  est donc indissociable de celle de l’architecture du même nom; tout comme l’histoire de la décoration est bien souvent indissociable de l’histoire de l’architecture…

L ‘architecte organique est en quelques sortes l’autre penchant de l’architecture moderne dont l’autre est le courant rationaliste, représenté par l’UAM et le Bauhaus . Lee design organique est plus « intuitif », basé sur la vie, l’échange, le ressentit. Bien que tout deux étant des courant d’architecture dit « fonctionnaliste » leur philosophie est différente.

Franck Llyod Wright, précurseur du genre

Le principe parait simple aujourd’hui mais il complètement novateur lors de son apparition et de ses premières mise en œuvre dans les années 50. Le plus grand et premier du genre est sans doute le très célèbre designer et architecte Franck Llyod Wright. Si vous vous intéressez un tout petit peu à l’architecture vous n’avez pas pu passer à coté de cet architecte emblématique du courant organique (ou « intuitif »).

« Alors je me tiens devant vous prêchant l’architecture organique : déclarant que l’architecture organique devrait être l’idéal moderne, et son enseignement tellement nécessaire si nous voulons voir la vie en entier, et à partir de maintenant servir la vie dans son intégralité, ne tenant aucune tradition essentielle à la grande TRADITION. Il ne faut chérir ni forme préconçue nous liant par-dessus nous aussi bien au passé, au présent qu’au futur, mais plutôt exaltant les lois simples du bon sens, ou d’un sens supérieur si vous préférez, déterminant la forme par le biais de la nature et des matériaux. »

— Frank Lloyd Wright, Une architecture organique, 1939

Franck Llyod Wright tente véritablement de concilier l’habitat, l’environnement et l’individu, notamment en privilégiant l’intégration de l’architecture dans son environnement naturelle dont la maison « Falling Water » est la plus célèbre réussite. Et elle se visite.

 

Les designers clefs du design organique

Les designers scandinaves et le design organique

Si le design organique séduit nos voisins américains, les scandinaves développent de leur côté une ligne esthétique si particulière qu’on lui attribue encore aujourd’hui… du pure design organique.

Arne Jacobsen

Arne jacobsen est sans nul doute l’un des piliers du design organique. Cet architecte et designer danois appartenant au courant  fonctionnaliste scandinave posa également certaines bases du design organique. Une « recette » (le fonctionnalisme scandinave) qui connait encore un franc succès aujourd’hui. La chaise Drop (goutte en anglais) en ai une des créations les plus originales (actuellement éditée chez Fritz Hansen).

Drop chair, Arne Jacobsen, réediter par Fritz Hansen

Alvar Aalto

Alvar Alalto – architecte et designer finlandais- est lui aussi considéré comme l’un des acteurs majeur du design fonctionnaliste et organique eu Europe. D’ici à le considérer comme le père fondateur du design organique … c’est un peu fort (on peut débattre). Mais avec Arne Jacobsen il contribue à affirmer le potentiel et la résonance du design scandinave.

A338 Bilberry, Artek

Les américains et le design organique: Charles et Ray Eames

Charles et Ray Eames sont quand à eux considérer comme des piliers du design organique américain.

« La chaise » est sans nul doute l’icône du design organique par excellence. Sa forme originale et sinueuse marqua profondément les esprits. Incroyablement moderne, ce mobilier design d’exception n’a pas pris une ride et semble encore avoir été crée hier. Elle a été imaginée et conçue en 1948 (Comptez 8000 € pour acquérir une « originale » toujours éditée chez Vitra).

Eames Chaise Design Charles & Ray Eames, 1948 © Vitra Collections AG

« La forme de cette chaise ne prétend pas anticiper clairement la variété des besoins à remplir. Ces besoins sont pour l’instant non définis et la solution de la forme est dans une large proportion intuitive » – Annotation de Charles et Ray Eames, sur le panneau explicatif de sa première exposition.

L’évolution du design organique

L’intuition et l’interaction au cœur des préoccupations des designers

De nombreux designers privilégient encore l’aspect « intuitif » et « interactif » de leur création. Le designer anglais Ron Arad et ses créations des les années 80 illustre bien l’héritage  du design organique.

La ligne organique se confond avec le design scandinave

Le design « scandinave » – que l’on peut en fait qualifié de design organique-connaît toujours un franc succès à l’heure actuel puisque le design scandinave célèbre est directement issu de ces influences. En réalité le design organique des années 50 est encore très présente dans notre environnement actuel. La chaise en plastique ou plutôt la « Plastic Chair » originale ayant donné naissance aux nouvelle éditions de fauteuils ci dessous a été inventée en 1950.

La célèbre Plastic Chair des frères Eames éditées chez (c)Vitra

L’écologie en plus

L’écoconception ou l’ecodesign sont dans la suite logique du design organique puisque l’environnement naturel a toujours été considérer comme l’un des facteurs de préoccupation. Une préoccupation qui se veut de plus en plus « verte » et espérons le vraiment écologique. Malheureusement la ligne est souvent plus « organique » que la conception.

Vous appréciez ? Commentez, likez, partagez ou suivez nous via la newsletter et les réseaux!

, , ,
Céline Vanier

Blogueuse à temps perdus et créatrice de ce blog, je suis aussi (et surtout) une professionnelle de la décoration active et passionnée par le domaine du design, de l'ameublement d'exception et des métiers d'art. Spécialisée dans l’usage des tissus d’ameublement, j’œuvre depuis 10 ans comme tapissier décorateur dans mon atelier boutique à Veyrier-du-Lac en Haute Savoie.

Similar Posts
Latest Posts from TLD Webzine