Le mobilier Hermès

Quand Hermès signe du mobilier

Le mobilier édité par Hermès connaît un succès certain depuis quelques années déjà: à l’image de la marque, le mobilier se veut intemporel et épuré. Le luxe joue ici la carte de la matière, du détail, et l’art de la mise en scène.

Hermès créateur de mobilier

La prestigieuse maison française n’en ai pas à son coup d’essai puisque dans les années 1920 déjà elle produisait du mobilier  pour Jean-Michel Franck, décorateur incontournable du pur style déco.

La collection de mobilier de la maison Hermès faisait partie des plus attendue lors du  salon du mobilier de Milan en 2011. Mêlant l’univers de la décoration à celui du luxe la grande maison française s’était démarquée en présentant ses collections dans une structure éphémère phénoménale imaginée par  l’architecte japonais Shigeru Ban.

Pavillon Hermès imaginé par Shigeru Ban

Pavillon Hermès imaginé par Shigeru Ban, 2011

 

Collection « Les nécessaires »

En 2013 Hermès baptise une nouvelle ligne de meuble intitulées « Les nécessaires ». Les meubles de cette collections cachent de nombreuse cachettes selon la tradition des ébéniste  du 19ème siècle. Dessinée par le designer français Philippe Nigro, cette nouvelle série inspirée  de l’esthétique équestre se compose de huit meubles astucieux fabriqués dans la pure tradition Hermès.

Mobilier Hermès par Philippe Nigro, 2013

Mobilier Hermès par Philippe Nigro, 2013 ©François Lacour

Mobilier Hermès par Philippe Nigro, 2013

Mobilier Hermès par Philippe Nigro, 2013 ©François Lacour

 

Au dernier Salon du meuble de Milan, on ne parlait que d’elle: la première collection de mobilier, de textile d’ameublement et de papiers peints de la maison Hermès. Présentée dans une spectaculaire structure éphémère de l’architecte japonais Shigeru Ban, cette dernière a fait grand bruit dans le landerneau du design mondial, peu habitué à de telles démonstrations de force. Les relations entre industrie du luxe et design ne datent pourtant pas d’hier. Dès les années 1920, Hermès produisait déjà des meubles pour le décorateur Jean-Michel Frank, figure de l’Art déco dont elle vient de rééditer quelques pièces. De collaborations ponctuelles, ces relations ont progressivement glissé à partir des années 1970 vers de véritables partenariats, à travers la mise en place de licences lucratives.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/styles/design/luxe-et-design-un-mariage-de-raison_986488.html#XPlZaYyW7MfekxsD.99
Au dernier Salon du meuble de Milan, on ne parlait que d’elle: la première collection de mobilier, de textile d’ameublement et de papiers peints de la maison Hermès. Présentée dans une spectaculaire structure éphémère de l’architecte japonais Shigeru Ban, cette dernière a fait grand bruit dans le landerneau du design mondial, peu habitué à de telles démonstrations de force. Les relations entre industrie du luxe et design ne datent pourtant pas d’hier. Dès les années 1920, Hermès produisait déjà des meubles pour le décorateur Jean-Michel Frank, figure de l’Art déco dont elle vient de rééditer quelques pièces. De collaborations ponctuelles, ces relations ont progressivement glissé à partir des années 1970 vers de véritables partenariats, à travers la mise en place de licences lucratives.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/styles/design/luxe-et-design-un-mariage-de-raison_986488.html#XPlZaYyW7MfekxsD.99

 

Au dernier Salon du meuble de Milan, on ne parlait que d’elle: la première collection de mobilier, de textile d’ameublement et de papiers peints de la maison Hermès. Présentée dans une spectaculaire structure éphémère de l’architecte japonais Shigeru Ban, cette dernière a fait grand bruit dans le landerneau du design mondial, peu habitué à de telles démonstrations de force. Les relations entre industrie du luxe et design ne datent pourtant pas d’hier. Dès les années 1920, Hermès produisait déjà des meubles pour le décorateur Jean-Michel Frank, figure de l’Art déco dont elle vient de rééditer quelques pièces. De collaborations ponctuelles, ces relations ont progressivement glissé à partir des années 1970 vers de véritables partenariats, à travers la mise en place de licences lucratives.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/styles/design/luxe-et-design-un-mariage-de-raison_986488.html#XPlZaYyW7MfekxsD.99
Au dernier Salon du meuble de Milan, on ne parlait que d’elle: la première collection de mobilier, de textile d’ameublement et de papiers peints de la maison Hermès. Présentée dans une spectaculaire structure éphémère de l’architecte japonais Shigeru Ban, cette dernière a fait grand bruit dans le landerneau du design mondial, peu habitué à de telles démonstrations de force. Les relations entre industrie du luxe et design ne datent pourtant pas d’hier. Dès les années 1920, Hermès produisait déjà des meubles pour le décorateur Jean-Michel Frank, figure de l’Art déco dont elle vient de rééditer quelques pièces. De collaborations ponctuelles, ces relations ont progressivement glissé à partir des années 1970 vers de véritables partenariats, à travers la mise en place de licences lucratives.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/styles/design/luxe-et-design-un-mariage-de-raison_986488.html#XPlZaYyW7MfekxsD.99

Vous appréciez ? Partagez !

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *