L’UAM, L’Union des Artistes Modernes 1929-1958

Chaise de 1930, Robert Mallet Stevens

Qu’est ce que l’UAM (l’Union des Artistes Modernes) ?

En Europe le modernisme débute dès les années 1920 et envahit l’Europe: en Allemagne le Bauhaus , première école de design se fait connaitre, le mouvement De Stijl s’affirme en Hollande, le futurisme en Italie et le constructivisme dans les pays de l’Est,  mais en France il faut attendre 1929 avec la création de l’Union des Artistes Modernes pour rejoindre la tendance.

En effet  les mouvements modernes qui caractérisent les années 1920-1930 se fait attendre car la France est réfractaire, très attachée a son savoir faire, l’ébénisterie et les matériaux haut de gamme. C’est donc non sans embûches que l’UAM voit le jour en 1929.

Ses artistes revendiquent la volonté de produire en masse pour démocratiser la modernité en s’opposant a l’industrie du luxe.

La naissance du mouvement

Robert Mallet Stevens est le créateur et premier président de L’UAM, avec lui  Rene Herbst, Francois Jourdain et Hélène Henry. En 1930 Jean Prouvé, Pierre Chareau, Louis Sognot, Charlotte Alix, Jean Burkhalter et bien d’autres les rejoignent .

La première exposition du groupe se tient en 1929 lors du Salon d’automne,  en 1930 le premier salon de l’UAM a lieu au musée des Arts décoratifs . Leurs créations se voit qualifier de « style clinique », on leur reproche aussi leur influence étrangère (car allemande) et la pauvreté des matériaux employés, ils sont qualifie de « fossoyeurs des métiers d’Art« .

Parmi les pièces exposées au Salon d’automne en 1929, le travail du trio Le Corbusier, Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret :

Charlotte Perriand sur la chaise longue LC4 Salon d'Automne, 1929

Charlotte Perriand sur la chaise longue LC4  Lors du Salon d’Automne en 1929

La rationalisation de l’aménagement intérieur

Dès le début des années 20 il y a des conflits entre les partisans d’une production industrielle et ceux qui préfèrent concevoir des pièces uniques ou des séries limités. Pourtant ces artistes utilisent parfois les mêmes matériaux,  les mêmes techniques nouvelles, et le même sens de l’esthétisme.

En trente ans une centaine d’artistes rejoignent le mouvement. Charlotte Perriand, Le Corbusier et Jeanneret adopte une position rationaliste de l’aménagement intérieur qui caractérisera l’UAM avec l’utilisation de métal.

La reconnaissance se fait attendre

Face aux tenants de la modernité adeptes du mobilier a structure métallique, les autres créateurs contemporains continuent a produire du mobilier d’ébénisterie en utilisant des matières précieuses.

Le krach boursier de la bourse de New York en octobre 1929 et la crise économique des années 30 profite à la tendance traditionnelle et  les membres de l’UAM devront attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour être enfin reconnus par la critique et le public.En 1934, l’UAM rédige son premier manifeste, Pour l’Art moderne, cadre de vie contemporaine et  jouera un rôle déterminant lors de l’Exposition internationale de 1937.

En 1949, l’UAM organise au pavillon de Marsan l’exposition  Formes utiles, objets de notre temps. Cette manifestation donne naissance à la section « Formes utiles« , qui devient indépendante par la suite et présente chaque année une sélection de produits industriels au Salon des arts ménagers.
Le groupe se dissout en 1958.

Les limites de la démocratisation du design

Devenu aujourd’hui des icônes incontournables du design, remis à la mode par le vague vintage déferlante et l’interêt qu’il suscite pour le design des années 50,  ces créateurs on atteint la postérité mais on peut tout de même leur reprocher une chose: a part le travail de Jean Prouvé et contrairement a leur revendication aucun d’entre eux n’ont permis la démocratisation de leurs créations par la production en série et resterons donc toujours réservés aux acheteurs haut de gamme.

 

Jean Prouvé quand à lui parvient à une réelle démocratisation de son œuvre et réduit notamment les coûts de production avec du mobilier mais aussi des habitations démontable (Maison Tropicale), en kit, permettant de réduire considérablement le coût de la main d’œuvre, des frais de port, du stockage…

Chaise cafeteria n°300 par Jean Prouvé

Chaise cafeteria n°300 par Jean Prouvé

Pour aller plus loin suivez ces liens :

Vous appréciez ? Partagez !

, ,
6 comments on “L’UAM, L’Union des Artistes Modernes 1929-1958
  1. Pingback: L’Art-Déco |

  2. Pingback: Origines et débuts du design 1920-1930 |

  3. Pingback: TLD Toute La Decoration | Alvar Aalto, pilier du design finlandais

  4. Pingback: TLD Toute La Decoration | Tendances canapés: quel design pour quelle ambiance ?

  5. Pingback: TLD Toute La Decoration | Arne Jacobsen: précurseur du design organique

  6. Pingback: TLD Toute La Decoration | Qu’est ce que le design organique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *