L’Art-Déco

Maillot de bain, 1920

Maillot de bain, 1920

L’ Art Déco ou Moderne Style

Comprendre le style

Contexte

La périodes des Années Folles (1919-1939) est une période de libération, de joie de vivre, et de défoulement.

C’est aussi et surtout le début de la libération de la femme, en quelques sorte émancipée malgré elle, les hommes étant partis au front.
C’est alors l’apparition de la coupe garçonne et des cheveux crantées, du pantalon, du vernis a ongle, du blond platine et des magasines féminins. Bref la naissance de la femme moderne.
Le monde des Arts est secoué par le Dada puis le surréalisme, on commence à s’allonger sur le divan des psy, on se défoule en dansant le Charleston.

La machine devient objet de fascination (ou de contestation, déjà) : l’avion et surtout le paquebot qui sera le symbole Art Déco par excellence. En ces années d’industrialisation croissante la France demeure très attachée à ses savoir-faire  artisanal et tandis qu’en Allemagne la première école de Design voit déjà le jour dans les années 20 c’est donc dans une lignée toute traditionnelle que s’inscrit les arts décoratifs français sous la période d’entre deux guerres. Ce n’est qu’en 1929 que les prémices du Design s’affirmeront non sans difficultés avec l‘Union des Artistes Modernes sur fond de crise économique.

Caractéristiques

Ce style se caractérise par une production de mobilier de luxe très haut de gamme qui demeure fine et traditionnelle dans ses techniques: incrustation d’ivoire, marqueterie, gainage de galuchat (cuir de Ré), utilisation de bronze, de laque, d’ébène, de marbre, la dinanderie aussi(travail du laiton et du cuivre). D’une autre part c’est aussi la naissance d’un mobilier produit en série par les premiers studios de créations.

Ce style se place du coté de la tradition ébéniste,  il prône l’utilisation de matériaux nobles (comme l’ivoire), la fabrication artisanale, la création de pièces uniques réservées à une élite et l’intérêt pour l’exotisme. La marqueterie et le plaquage (amarante, ivoire, ébène) représentent des fleurs stylisées ou des éléments exotiques comme des animaux…

L’exposition internationale des arts décoratifs et industriel, l’événement clef

L’exposition internationale des arts décoratifs et industriel prévue en 1915 n’aura lieu qu’en 1925 a cause de la guerre. Cette événement regroupe pas moins de 1500 pavillons et attire 20000 personnes.
Parmi les exposants les pavillons de Jacques- Émile Ruhlman, la Société des Artistes Décorateurs (SAD), La Compagnie des Arts Francais et les pavillons des grands magasins comme les Galeries Lafayette, Au Bon Marché (Studio Pomone) et le Printemps (avec le studio Primavera).

L'Hôtel du Collectionneur - pavillon Ruhlmannwww.histoire-image.org

L’Hôtel du Collectionneur – pavillon Ruhlmann. Source: www.histoire-image.org

 

Les grands magasins possèdent désormais leur propre studio de création et vendent du mobilier de série dans leurs boutiques. Au  Bon Marche c’est le studio Pomone pour lequel travaillera Paul Follot qui est chargé de la création.

Pavillon des Galeries Lafayette

Pavillon des Galeries Lafayette

 

Le Pavillon de la Compagnie des Arts est fondé par Louis Sue et Andre Mare en 1919 et se résumerai par « l’évolution dans la tradition », son slogan. Le partenariat entre Sue et Mare fut très fructueux et donna naissance a un mobilier entre inspiration classique (Louis XV, Louis XI, Restauration et exotique.

sue-et-mare-salon-des-artistes-decorateurs-meubles-pour-sinistres

Une salle à manger par Sue et Mare. Source: www.lesartsdecoratifs.fr

 

Mobilier et artisans de l’Art Déco

La Société des Artistes Décorateurs

La Société des Artistes Décorateurs quand à elle, réunie Maurice Dufrene, Paul Folot, Pierre Chareau et le plus célèbre d’entre eux, Andre Groult.

Ce regroupement d’artiste est financé par l’État dans le but de promouvoir le savoir-faire français. Leur travail se caractérise par une modernisation des formes, des couleurs audacieuse et la recherche d’unité esthétique.

Célèbre chiffonier gainé de galuchat signé A. Groult

Célèbre chiffonnier gainé de galuchat signé A. Groult

Sue et Mare

Louis SUE & André MARE: 1925. Source: 1stdibs.com

Louis SUE & André MARE: 1925. Source: 1stdibs.com

Jean-Jacques Ruhlman et Pierre Laurent

Jean-Jacques Ruhlman créer une partie mobilier dans son entreprise familiale en 1907 et s’associent avec le décorateur Pierre Laurent en 1919. Ils s’inspirent du XVIII eme siècle pour créer des pièces uniques de  mobilier très luxueux. Pour ce faire ils utilisent des matières rares: bois de violette, amarante, ébène macassar, loupe d’amboine, palissandre des Indes, rehaussés de listels et d’ incrustations d’ivoire, d’écaille, de galuchat et de bronze doré ou argenté.

Chaise Défenses, Ruhlmann, 1927

Chaise Défenses, Ruhlmann, 1927

 

 Jean Dunand

Jean Dunand est célèbre pour avoir mis au point une nouvelle technique de laque à base de coquille d’œuf qui permet une texture nacrée sans égal. Polyvalent, il fut tout à la fois sculpteur, dinandier, orfèvre, laqueur et architecte d’intérieur.

Sculpteur dans un premier temps, en 1905 il s’oriente vers la dinanderie et les arts décoratifs. En 1912, il fait l’apprentissage du travail de la laque qui décoreront les paravents, panneaux, meubles, vases, et pour réaliser des portraits.

Paravent réalisé par Jean Dunand

Paravent réalisé par Jean Dunand

Eugène Printz

Eugène Printz est un des plus célèbres ébénistes du style Art Déco. Il travailla quelquefois en collaboration avec Jean Dunand. Cette collaboration fructueuse donne naissance à du mobilier d’art exceptionnel.

Cabinet en bois de sycomore par Eugène Printz en Jean Dunand. Source: www.masterart.com

Cabinet en bois de sycomore par Eugène Printz en Jean Dunand. Source: www.masterart.com

Armand-Albert Rateau

Jeanne Lanvin; grande couturière, achète un ancien hôtel particulier rue Barbet-de-Jouy en 1920 et  fait construire toute une aile de réception dont les salles sont aménagées par le décorateur Armand-Albert Rateau de 1921 à 1924.

Appartement de Jeanne Lanvin décoré par Rateau. Soirce

Appartement de Jeanne Lanvin décoré par Rateau aux musée des Arts Décoratifs. Source: www.arabesques-ebenistes.com

 

Le style de Rateau qui s’affirme dans les années 20 se caractérise par son intérêt  pour l’art antique, le recours à un bestiaire original et par la création de décors très luxueux ses meubles en bronze à patine antique, en chêne ou en bois doré, utilisation du procédé de la laque, de la marqueterie.

Tamara de Lempicka

« Je veux qu’au milieu de cent autres, on remarque une de mes œuvres au premier coup d’œil » affirmait Tamara de Lempicka, et c’est chose faite.

Ausssi appelée la reine des modernes cette artiste peintre au style très décoratif, est sans doute la plus connue du style Art Déco. Symbole du modernisme des années 20 et 30, elle connait le succès dès 1922, avec la présentation d’un portrait au salon d’Automne.

Elle immortalise la bohème parisienne de son temps et côtoie : André Gide, Suzy Solidor, Paul Poiret ou encore Georges Braque. Sensuels et sculpturals, les tableaux de Tamara de Lempicka sont reconnaissables parmi cent autres.

Ses personnages féminins, toujours un peu garçonnes, possèdent des aires équivoques. Les penchant libertins de l’artiste choquerons beaucoup ses contemporains. Tamara fini par s’installer au États-Unis pour fuir la guerre.

Autoportrait Bugatti Verte

Autoportrait de Tamara dans une Bugatti Verte vers 1925

Vous appréciez ? Partagez !

, , ,
7 comments on “L’Art-Déco
  1. Pingback: Origines et débuts du design 1920-1930 |

  2. Pingback: TLD Toute La Decoration | Eugène Printz, ébéniste Art Déco Chic

  3. Pingback: TLD Toute La Decoration | Le design des années 40

  4. Pingback: TLD Toute La Decoration | Les coussins de la tendance

  5. Pingback: TLD Toute La Decoration | Des sièges Art Déco très actuels

  6. Pingback: TLD Toute La Decoration | Zoom sur la lampe Pipistrello

  7. Pingback: Tendance, le style Art Déco ? - TLD Webzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *